mercredi, 23 août 2017|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Mai 2015, les familles seront relogées ! Pas d’enfant à la rue !

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Communiqué n°6 du collectif Pas d’enfant à la rue à destination des parents, instit et habitant-e-s de St Denis et d’ailleurs.

Le piquet anti-expulsion devant le 27 ter rue Cristino Garcia a duré pendant toutes les vacances ! L’expulsion n’a pas eu lieu ! Nous continuons la lutte et avons besoin du soutien de tou-te-s !

Enfant mal logé, élève en danger : c’est déjà plusieurs familles de 6 écoles en lutte.

Enfant mal logé, élève en danger : c’est jouer avec un casque de chantier sur la tête parce que le plafond risque de s’écrouler.

Enfant mal logé, élève en danger : c’est le plomb qui empoisonne et l’humidité qui rend asthmatique.

Enfant mal logé, élève en danger : c’est plusieurs heures de transport pour aller à l’école, seul véritable endroit de stabilité et de sécurité pour ces enfants.

Enfant mal logé, élève en danger : c’est passer des vacances la peur au ventre parce que l’expulsion est imminente.

Enfant mal logé, élève en danger : comment se concentrer dans ces conditions ? Comment être disponible pour les apprentissages ?

Seule une mobilisation solidaire (parents, enseignants, habitants du quartier) peut faire barrage à l’indifférence des pouvoirs publics.

Seule une mobilisation solidaire permettra à tous d’obtenir un logement décent : occuper une école quand celle-ci est le seul lieu d’hébergement digne disponible, mettre en place un piquet et une chaîne anti-expulsion…

Elle a permis, en janvier dernier, une première victoire : l’hébergement stable et décent d’une famille, à proximité de l’école où sont scolarisés les enfants, Porte de Paris.

Depuis le 13 avril, tous les matins, dès 5h30, enseignant-e-s, parents et habitant-e-s du quartier se relaient sur le piquet anti-expulsion du 27 ter rue Cristino Garcia.
Le 16 avril, la solidarité de tou-te-s s’est manifestée lors d’une occupation d’école.
Sur demande de nos élus, les forces de l’ordre sont intervenues vers 23 heures et nous ont obligés à quitter les lieux.
Cette réponse est la même que celle du 18 décembre à l’école La Roseraie – de Chambrun.
Elle est inacceptable.

On le sait les expulsions se multiplient et les problèmes de logement prennent de plus en plus de familles des écoles à la gorge. Nous ne voulons plus être spectateurs, nous ne voulons plus subir.

Parents, enseignants, l’union fait la force.

Le piquet anti-expulsion a duré pendant toutes les vacances, l’expulsion n’a pas eu lieu. Toujours besoin de soutien devant le 27 ter rue Cristino Garcia à St-Denis le matin à partir de 6h.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1086