samedi, 16 décembre 2017|

15 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Les Chroniques de Véronique Decker (11) : Saperlipopette

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Tout au long de l’été, nous vous proposons de suivre les chroniques de Véronique Decker "Enseigner dans la 93"

Saperlipopette

Les mômes des milieux populaires ont un rapport à la langue qui n’est pas exactement celui des classes moyennes. Parfois une famille Groseille vous envoie des gamins au vocabulaire fleuri, pendant que des Lequesnoy n’ayant pas trouvé place dans le privé vous font le reproche chaque soir des progrès de leur enfant en vocabulaire ordurier. Inutile de gronder, car il arrive que les injures les plus rustres soient la base de la langue vernaculaire de la maison chez les Groseille. Du coup, le gamin se retrouve en maternelle à apprendre un autre français que celui de la maison, et cela lui fait bizarre, plus bizarre encore que s’il devait abandonner le Soninké. Nadia avait trouvé une excellente idée. Elle racontait au petits qu’elle connaissait le plus gros gros mot du monde, celui que personne n’avait le droit de dire, et que d’ailleurs ils n’avaient jamais entendu. Et ce gros mot, elle l’écrivait au tableau. SAPERLIPOPETTE. Les enfants utilisaient tout ce qu’ils savaient déjà des lettres et des sons, tentaient de le recopier, de tricher en demandant de l’aide à un grand frère ou une grande soeur. Les enfants finissaient par trouver. Et là, au moment où ils commençaient à le dire, Nadia fronçait ses sourcils épais, les grondait d’une voix liminaire. Résultat, plus aucun d’entre eux ne disait « salope, enculé, conasse » et tous pouffaient de rire lorsque quelqu’un chuchotait « saper... »
Cette histoire m’a conduit à bien réfléchir à la notion de règles de vie. Comme les enfants ont besoin d’enfreindre les règles, de se faire gronfer un peu, pour être structurés par le cadre posé, le plus simple dans une classe est de poser le cadre très bas. Ainsi, les enfants qui ont besoin de tester les limites restent dans les variables de l’acceptable socialement.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152