mercredi, 23 août 2017|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Le genre du mal-être au travail

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Comment révéler mais aussi rendre compte de certains aspects du travail qui sont ignorés par les acteurs, soit parce qu’ils n’en ont pas conscience, soit parce que la mémoire les efface ou leur donne une signification qui les rend naturels et donc non dicibles ? Et pourtant le travail de terrain, l’observation, l’entretien, l’enquête ethnographique le plus souvent, permettent non seulement de révéler des faits, des comportements, des relations mais aussi de se rendre compte qu’elles sont porteuses de difficultés pour les acteurs et parfois de mal-être. La notion de mal-être a été choisie pour rendre compte de ces problèmes qui apparaissent parfois naturalisés, parfois minimisés et considérés comme normaux y compris par ceux ou celles qui ont à en subir les conséquences. Le travail effectué par les chercheurs est aussi d’expliciter les différences que crée l’existence d’un rapport social de sexe, rapport social qui interfère sur les places attribuées, sur les comportements et les représentations des acteurs.

C’est dans le travail, mais aussi dans l’articulation du travail et du hors travail que se tapissent des sources de mal-être dont certaines sont ignorées des grandes enquêtes. Cet ouvrage, construit autour des résultats des enquêtes de terrain, révèle une part de l’invisible : invisibilité quant aux contraintes qui pèsent pour orienter le choix des places et des rôles, notamment des femmes dans les mondes masculins, invisibilité des impositions de sens et d’orientation des conduites.

Si les dimensions factuelles sont importantes pour analyser les conditions de travail, ce livre interroge aussi les dimensions idéelles qui sous tendent les relations entre acteurs. C’est ainsi que l’on peut débusquer ce qui atteint : des formes de vêture à respecter dans le monde des experts, des manières de se comporter et de faire face à des émotions tant dans la police que dans le soin.

Ont participé à cet ouvrage : Régine Bercot, Isabelle Boni, Lucie Goussard, Anne Jacquelin, Marc Loriol, Efthymia Makridou, Haude Rivoal, Armelle Testenoire

Sommaire

Préambule

Introduction

La prise en compte du genre dans l’étude du mal-être au travail  : quels enjeux, quelles perspectives  ? Régine Bercot

Première partie
Des métiers dans lesquels la place des femmes n’est pas acquise

Chapitre 1
« Aux mâles-heureux  »  : expression et traitement du mal-être au travail dans un secteur masculin  Haude Rivoal

Chapitre 2

Les coûts du passing féminin dans une profession d’expertise Isabel Boni-Le Goff

Chapitre 3
Organisation par projet et débordement du travail  : des modalités genrées  ? Lucie Goussard

Deuxième partie
Trajectoires et action sur leur santé par les salariés

Chapitre 4
Evènements de santé et parcours professionnels   ; les effets de la division sociale et sexuée du travail Armelle Testenoire

Chapitre 5
Comment les aides à domicile pensent-elles à la fois le bien-être des bénéficiaires et le leur Efthymia Makridou

Troisième partie
Forces et défaillances de différentes régulations   : celles de l’organisation, du collectif ou des individus

Chapitre 6
Stress et régulation collective des difficultés : une analyse par le genre des métiersMarc Loriol

Chapitre 7
Mal-être au travail - Comprendre les raisons d’un conflit qui oppose un hommeà une femme au travail  : invisibilité, reconnaissance et engagement au travail Anne Jacquelin

En conclusion

Régine Bercot

Pour plus d’information, rendez-vous sur http://www.octares.com

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1086