mardi, 27 juin 2017|

9 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Le Maire Front National de Beaucaire choisit de renforcer l’échec scolaire

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Solidaires 30 et SUD éducation 30 réagissent aux dernières mesures du Maire FN, Julien Sanchez, à Beaucaire

En supprimant les subventions à l’association «  Maison du vivre ensemble  », le Maire Front National de Beaucaire choisit de renforcer l’échec scolaire et son corollaire, la difficulté à entrer dans le monde du travail, pour des dizaines d’écoliers.

Avec son courrier aux beaucairois et beaucairoises parents d’élèves, au sujet des nouvelles règles de paiement de la cantine scolaire, il «  remet le couvert  » et distribue les bons et mauvais points à ses administrés, en les assortissant de menaces de dénonciation aux services sociaux pour les «  mauvais  » parents, les parents «  malhonnêtes  ».

Ces deux décisions montrent que le Front National préfère renforcer la pauvreté et le chômage plutôt que de favoriser l’instruction et l’emploi.

L’Union syndicale Solidaires du Gard et SUD Éducation du Gard dénoncent la politique de la Municipalité de Beaucaire. Des décisions municipales qui semblent viser une population «   issue de l’immigration   », celle qui vit dans le centre-ville, qui ferait «  trop d’enfants  » pour percevoir indûment l’aide social d’État  : excellente démonstration de la préférence nationale chère au FN.

Avec la mise en place de sa politique, le Front National montre son vrai visage  : il stigmatise, clive, dresse les habitants les uns contre les autres. Qui, en effet, voudrait payer pour les mauvais payeurs, pour les fraudeurs  ? Ni Solidaires, ni SUD Éducation, qui ne cessent de dénoncer les cadeaux fiscaux faits aux entreprises et la fraude aux cotisations sociales. Les mauvais payeurs ne sont pas ceux que le maire de Beaucaire jette en pâture à ses administrés.

Le choix de priver la «  Maison du vivre ensemble  » de subvention témoigne également du caractère revanchard et clientéliste de ce parti.

L’Union syndicale Solidaires du Gard et SUD Éducation soutiennent l’ensemble des salariés et des habitant-e-s qui choisissent d’aider des enfants et des familles en difficulté à mieux appréhender un monde de plus en plus inégalitaire.

Ne laissons pas faire ce parti populiste et xénophobe, véritable soutien de la société capitaliste qu’il prétend dénoncer.

L’Union syndicale Solidaires et SUD Éducation demandent à la Préfecture du Gard, représentant de l’État dans le département, d’annuler ces décisions municipales qui vont à l’encontre du vivre ensemble dont le gouvernement se fait le chantre depuis un mois.

L’Union Syndicale Solidaires et SUD Éducation appellent l’ensemble des habitant-e-s de Beaucaire à refuser cette décision et à lutter pour faire échec à la politique mise en place par le maire et son équipe.

Solidaires 30 et SUD éducation 30,
Nîmes, le mercredi 4 février 2015.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1080