vendredi, 15 décembre 2017|

27 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La classe de neige

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Pour bien préparer la rentrée, nous continuons notre publication estivale de quelques-unes des chroniques revigorantes de Véronique Decker.
N’oubliez pas de commander et lire son dernier recueil,
L’école du peuple.




L’école du peuple
Véronique Decker
Collection N’Autre École / Q2C n° 9
Libertalia, 124 p., juin 2017
Prix : 10 € + 2,84€ de frais de port

La classe de neige

Ah ! les feignasses : une pleine semaine de classe à la neige. « Maudites fonctionnaires qui profitent  », pensent déjà bien des concitoyens.

Deux classes de l’école partent : le projet fait travailler les enfants sur un « cahier de classe de neige » depuis le début de l’année. Durant ce temps, les parents doivent trouver 85 euros pour régler leur participation. La mairie paye le transport et la nourriture. L’Éducation nationale ne paye rien de plus, la participation des parents règle les cours, les forfaits, les autocars. Les maîtresses écrivent le projet, encaissent les participations des parents sur le compte de la coopérative scolaire, trouvent les accompagnateurs bénévoles, envoient à la mairie les attestations d’engagement et d’assurance pour chacun d’entre eux, organisent le séjour, trouvent les cours de ski, les locations de matériel, les forfaits de remonte-pente, les autocars pour aller du lieu de séjour à la station. Un dossier pédagogique est validé par l’Inspection, et un dossier administratif impose d’écrire toutes les vérifications, partant du numéro de portable de chaque parent, jusqu’à l’agrément des chauffeurs des autocars et au diplôme de chaque moniteur de ski.

Le souci c’est que nos élèves ne vont jamais au ski. Il faut donc leur prêter les combinaisons, les gants, les chaussettes, les masques. Petit à petit, au cours des années, et avec l’aide de l’Office des coopératives scolaires, nous avons accumulé 60 combinaisons de toutes tailles, qui sont prêtées à toutes les écoles qui les demandent, mais qui sont stockées dans notre école, ce qui facilite pour nous le prêt en échange d’une importante gestion. Chaque école qui emprunte doit relaver les combinaisons. Et cet après-midi, avec une maîtresse de CP, j’ai réimperméabilisé toutes les combinaisons à la bombe aérosol. Pendant ce temps, les maîtresses cherchent des masques et des chaussettes (pas facile en plein milieu des vacances d’hiver, les magasins ont été pillés par les vacanciers des neiges).

Le lundi de la rentrée, elles partiront en car avec leur classe à 7 heures du matin pour un voyage de douze heures avec presque 50 enfants. Puis, elles resteront nuit et jour avec eux, sans aucun relais, car nous n’avons pas les moyens d’avoir des animateurs « vie quotidienne », ce qui fait que les maîtresses font classe, mais aussi douche, habillage, câlins du soir, accompagnement au cours de ski, encouragements sur les pistes. Bref, environ quinze heures de travail chaque jour pendant six jours d’affilée. Les enfants profitent de l’air pur, de l’activité de ski, des promenades dans les bois, des bonhommes de neige, d’expériences scientifiques sur les états de l’eau.

Les maîtresses rentrent rompues, pour entendre à la radio des candidats aux mandatures qui proposent qu’elles travaillent davantage. Davantage ? On ne voit vraiment pas comment.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152