mardi, 21 novembre 2017|

12 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La Tsigane de Lord Stanley, un spectacle de la Compagnie Tamèrantong ! À voir absolument !

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

C’est drôle, émouvant, rebelle ! La troupe de 22 jeunes de 6 à 15 ans de Saint-Denis porte avec brio la dernière aventure de la compagnie Tamèrantong ! Dans un village français, des tsiganes débarquent et c’est l’alerte générale. Un avis à la populace, hurlé et dansé par un gendarme loufoque, ouvre la pièce et voilà que les villageois sont en ébullition. Ceux qui veulent chasser « ces voleurs de poules » sont prêts à s’organiser en milice, colportent tous les préjugés sur les Rroms, puis d’autres se réjouissent à l’idée de rencontrer les bohémiens symboles de liberté, de musiques et de voyages. Comme dans la vie, les généreux côtoient les xénophobes et les visions du monde s’entrechoquent. Mais la loi est du côté des propriétaires... et les bohémiens vont être chassés quand surgit Lord Stanley, le châtelain du coin au grand cœur. Subjugué par la belle Anatillia, il accueille les tsiganes sur ses terres. On découvre alors la vie des nomades, on rit des villageois tellement « gaulois », on voit des amitiés et des amours aussi forts que les haines que génèrent les peurs de l’autre. D’un côté comme de l’autre, faire face à la différence amène des crises et des déchirures. Le jeu des jeunes comédiens apportent une fraîcheur indéniable mais le texte montre aussi un travail sérieux de documentation sur la culture tsigane, sa musique, sa poésie et ses légendes. L’étrange dindon, mascotte de la kumpania, n’est pas sans rappeler l’univers onirique des films d’Emir Kusturica.
La compagnie Tamèrantong !, menée par Christine Pellicane depuis plus de 20 ans, invente un théâtre populaire subversif qui nous amène à réfléchir avec humour et intelligence sur la différence et sa complexité, et nous met face à nos propres limites sociales et culturelles. La Tsigane de Lord Stanley est un hommage aux gens du voyage et une ode à la tolérance portés avec panache par les enfants de la Plaine Saint-Denis. C’est vraiment un bijou de culture populaire et engagée.

Les Tamèrantong ! étaient allés au Chiapas, au Mexique, pour montrer Zorro el Zapato aux vrais zapatistes en lutte. Il paraît évident que La Tsigane de Lord Stanley va partir en tournée en Europe de l’est au pays des Rroms. La compagnie est en train de chercher les fonds pour réaliser cet énorme projet. Alors pour rire et débattre, pour les soutenir dans leurs rêves de nomades, allez les voir ! Invitez-les !

Ils sont en tournée et joueront à RAMDAM, un centre d’art à Sainte-Foy-lès-Lyon à côté de Lyon les 7 et 8 avril prochain. Ils seront à la Maison des Métallos à Paris dans le 11e arrondissement les 5 et 6 mai.

Andrés Monteret, Questions de Classes

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1132