dimanche, 17 décembre 2017|

19 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

L’éduculture biologique

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   1 commentaire(s)

Agriculture, éduculture ! Je conçois que ce soit quelque peu… terre à terre, pas très politique, pas très pédagogue,… pas très dans les formes savantes, philosophiques, universitaires, militantes… dans lesquelles l’école est ici habituellement analysée, proposée et contestée certes à juste raison.

Pourtant ce qui fait que toute espèce sociale perdure et assure sa survie comme celle de tous ses membres sont bien ces trois éléments : s’abriter, se nourrir (cultiver pour la nôtre), éduquer ses petits (éducultiver !)

L’histoire de la pédagogie Freinet et celle de l’agriculture biologique sont étrangement similaires, comme d’ailleurs le détournement qui en est fait pour l’une comme pour l’autre et le coup d’arrêt qui a été donné à la révolution qu’elles induisaient (je signale dans le billet un autre vieux billet à ce propos).

Toutes deux n’ont pas été « dirigées » par la « science » comme justement l’école et l’agriculture toutes deux industrielles, mais se sont construites dans le tâtonnement expérimental, les échanges pendant des années entre des centaines d’instituteurs pour l’école, de paysans pour l’agriculture biologique. Ce n’est qu’après que les avancées scientifiques ont corroboré le bien fondé de ce qu’ils faisaient, voire même c’est ce qu’ils faisaient qui a inspiré des recherches dont certains se parent aujourd’hui en voulant apparaître et se vendre comme innovants.

Cette similitude n’a rien d’étonnant puisque toutes deux agissent dans le domaine du vivant. Les écologistes ont quelque peu oublié les enfants, l’autre élément de la survie d’une espèce, et s’attachent plus aux grenouilles ou aux vaches qu’à ces derniers. De même on peut se demander pourquoi agriculteurs biologiques et éducateurs n’unissent pas leurs forces dans le même combat (encore que les éducateurs comprennent et soutiennent souvent mieux les agriculteurs-bio que l’inverse).

La suite dans ce billet d’un instituteur-paysan

1 Message

  • L’éduculture biologique 2 décembre 14:10, par Bernard Collot

    Dans mon propos, je voulais aussi par une voie détournée insister sur le fait que les pédagogies alternatives ne sont pas une fin en soi mais un point de départ. Ce d’autant lorsqu’elles sont obligées de se cantonner dans un système éducatif et son architecture ainsi que sa finalité qui ne sont pas faits pour elles.

    Il faudra qu’elles fassent craqueler ce système comme l’agriculture biologique devra faire craqueler le système sociétal (économique, politique,…) dans lequel nous sommes englués.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152