jeudi, 14 décembre 2017|

72 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

L’Education nationale détruit sans état d’âme l’innovation, détruit sans état d’âme les villages !

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Saint-Cyr le Chatoux. Dernière classe unique du Rhône dans les monts du Beaujolais, école dont les pratiques se distinguent de toutes les autres écoles du département , pratiques dont même l’administration n’a osé contester la valeur. Ecole qui a acquis une notoriété certaine dans les réseaux éducatifs et même dans la presse nationale (long article dans « Parents »). Ecole qui attire des familles hors du village.

OUI MAIS !

Oui mais une ou deux familles (pas plus) sont allergiques à tout ce qui n’est pas traditionnel.

Oui mais l’Inspection académique refuse de comptabiliser les enfants de moins de 5 ans et ceux n’habitant pas dans le village.

Oui mais, dans la réunion de la CDEN qui organise la carte scolaire, bien que l’unanimité des votes ait été contre la suppression de l’école de St-Cyr, Préfet et DASEN passent outre et prononcent la fermeture de l’école !

Intérêt des enfants ? Intérêt d’un village ? Citoyenneté ? Démocratie ?

Et pourtant, il eut été facile pour l’Education nationale d’accorder le statut d’école innovante à cette école quand elle n’arrête pas de parler d’innovation… dans ses discours. Ce faisant, non seulement elle aurait permis aux familles qui sont demandeuses de trouver, dans le service public, ce qui correspond à leurs aspirations légitimes et de remplir l’école, mais elle aurait aussi conservé, sans frais, une expérience dont beaucoup d’enseignements auraient pu être tirés. La demande lui en avait été faite, dans ses visites l’administration n’avait jamais contesté la valeur de l’enseignement et les constats de réussite.

Mais le service public est-il encore au service du public ?

Mais l’Education nationale a-t-elle vraiment envie de prendre en compte ce qui risque de la déranger ? L’implication réelle des parents dans l’école, le respect réel des rythmes biologiques et cognitifs des enfants, l’éducation réelle à la liberté, à la démocratie et à la citoyenneté, lorsqu’en plus cela aboutit à la réussite constatée, est-ce dérangeant ? Cela ne vaut-il pas la peine d’être au moins protégé et observé quand cela existe ?

On connaît depuis longtemps les réponses à ces questions. On sait depuis longtemps que les arguments que l’État ne cesse de réitérer pour éliminer ce qui le dérange sont fallacieux. On constate depuis longtemps son totalitarisme et son déni de toute démocratie, l’inintelligence voire l’obscurantisme de ses appareils.

La lutte des pots de terre contre un pot de fer est vouée à l’échec quand elle veut se placer sur le terrain de la raison et de la démocratie, pas seulement dans le domaine de l’éducation. C’est grave parce que qu’est-ce qui devient peu à peu l’ennemi qui conduit une société à sa perte ? L’État ! Il est vain d’espérer que ceux qui nous gouvernent soi disant en notre nom aient la moindre intention de le changer en quoi que ce soit, quels qu’ils soient.

Notre faiblesse, pour nous les plus en plus nombreux refusant une soumission suicidaire, est surtout de ne pas nous repérer, nous retrouver dans un underground qui devienne de plus en plus commun, massif et solidaire. Education, chômage, finance, agriculture bio, consommation, habitat, santé, travail, environnement… démocratie, liberté,… c’est le même combat.

http://marelle.org/sauvons-saint-cyr-le-chatoux/

PS : pour le choix d’une autre école, il y a toujours l’appel (http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr/) il a au moins le mérite de nous compter !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152