samedi, 21 octobre 2017|

23 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Justice sociale dans la salle de classe

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

En Amérique du Nord, enseigner pour la justice sociale (Teaching for social justice) est une tendance pédagogique reconnue et même soutenue par des institutions publiques dans l’école élémentaire. Mais cette approche ne va pas sans susciter des controverses.

Enseigner pour la justice sociale

L’enseignement de la justice sociale est un courant pédagogique qui donne comme finalité à l’enseignement la lutte pour la justice sociale. Il est possible de remarquer que dans les programmes de justice sociale, les questions de discrimination et d’inégalités sociales sont liées et non pas disjointes comme cela tend à être le cas en France. Le classisme apparaît comme une discrimination au même titre que le racisme ou le sexisme. De même, le racisme ou l’inégalité sociale hommes/femmes peuvent être traités sur le plan de leurs dimensions économiques.

Bree Picower dans un article publié en 2012 propose six éléments qui définissent selon lui un enseignement tourné vers la justice sociale dans l’enseignement élémentaire :

1- L’amour de soi et la connaissance de sa culture :

Les enseignants favorisent chez les élèves une meilleure connaissance d’eux-mêmes et de leurs origines culturelles. Ils les aident à acquérir une meilleure estime d’eux-mêmes. Ils déconstruisent les stéréotypes sociaux négatifs dont peuvent être victimes les élèves.

2. Le respect des autres :

Les enseignants permettent aux élèves de partager entre eux les connaissances sur leur propre culture. L’objectif est de créer un climat de tolérance et d’empathie vis-à-vis de la diversité culturelle. Les élèves déconstruisent les stéréotypes.

3. La question de l’injustice sociale :

Les enseignants ne se contentent pas de valoriser la diversité. Ils analysent l’impact social des inégalités. Les élèves étudient l’histoire du racisme, du sexisme, du classisme, de l’homophobie et de l’intolérance religieuse. Les enseignants analysent comment les racines historiques de l’oppression influent sur les expériences vécues et les conditions matérielles d’existence.

4. Mouvements sociaux et changement social :

Les enseignants font connaître des expériences, historiques et présentes, de mouvements sociaux. Ils montrent comment, en s’unissant, les individus peuvent changer la société.

5. La sensibilisation :

Les enseignants donnent aux élèves la possibilité de sensibiliser d’autres personnes à ces questions : d’autres élèves, leurs familles ou d’autres membres de leur communauté.

6. Mise en oeuvre d’actions :

Les enseignants donnent l’occasion aux élèves de mettre en oeuvre des projets pédagogiques par lesquels ils visent directement un changement social. Cela peut consister par exemple en une pétition ou une campagne de lettres au sujet d’une cause particulière.

Parmi les disciplines scolaires très en pointe dans l’enseignement pour la justice sociale figurent les mathématiques. Un site Internet y est intégralement consacré : http://www.radicalmath.org/

Les mathématiques pour la justice sociale visent à une formation de l’esprit critique des élèves face aux usages sociaux des chiffres et à apprendre à utiliser les mathématiques pour analyser des questions de justice sociale.

Une pédagogie critiquée, mais quelles critiques ?

Cette pédagogie, néanmoins, n’est pas sans susciter des controverses. Ainsi le journal canadien McLeans publie en 2012 un article au titre provocateur accusant la pédagogie pour la justice sociale d’opérer un lavage de cerveau des élèves.

L’article présente la pédagogie pour la justice sociale comme une tendance éducative visant à faire des élèves “des analystes critiques des questions contemporaines, des défenseurs des droits humains et des gardiens de la terre aux abois”.

Ce que l’auteure de l’article critique, c’est l’introduction d’une dimension morale dans l’éducation. Au lieu de se concentrer uniquement sur les apprentissages académiques, les tenants de l’enseignement pour la justice sociale affirment que la science et la culture ne suffisent pas à former des citoyens. En effet, des personnes très cultivées ont pu adhérer au nazisme. Il est donc nécessaire de sensibiliser les élèves spécifiquement aux discriminations et aux inégalités sociales.

L’auteure de l’article reproche en outre à cette pédagogie de prendre des formes diverses dont certaines seraient contestables en particulier par un excès de political correctness au niveau du langage utilisé : par exemple par l’usage d’un langage non-genré.

L’auteure souligne que l’enseignement de la justice sociale implique un parti pris progressiste qui fait craindre à certaines familles une manipulation de leurs enfants de la part des enseignants. Par exemple, certaines familles se plaignent d’affiches montrant aux côtés des couples hétérosexuels, des couples de même sexe.

Un autre argument contre l’enseignement de la justice sociale consiste à considérer que consacrer trop de temps à cet enseignement peut desservir les élèves dans la course à la réussite scolaire et les desservir dans un monde concurrentiel. Cette pédagogie contribuerait ainsi paradoxalement à reproduire les inégalités sociales.

Conclusion :

Il est possible de constater que la question de l’enseignement de la justice sociale en classe recouvre plusieurs débats.
En particulier, on retrouve un débat présent aussi bien en France, autour du “genre”, qu’au Brésil, avec le mouvement de l’école sans parti. Il s’agit du fait qu’une partie de la société est en désaccord avec des orientations fondamentales liées aux droits humains, en particulier sur l’homophobie et la transphobie. De ce fait, se pose la question de savoir si l’école doit accepter que des familles soient racistes ou homophobes, et de ce fait renoncer à enseigner des valeurs qui sont en désaccord avec les convictions des familles.
Il est possible également de constater que l’enseignement de la justice sociale interroge les priorités de l’école dans ses finalités : l’école a-t-elle pour objectif avant tout de préparer les élèves à être des salariés les plus concurrentiels possibles sur le marché du travail ou a-t-elle pour priorité de faire en sorte que les élèves soient des citoyens qui considèrent que la justice sociale est la priorité de leur existence ?

Bibliographie sur l’enseignement de la justice sociale :

Creating Classrooms for equity and social justice - URL : http://www.rethinkingschools.org/static/publication/roc1/intro.pdf

10 social justice activities to try in class - URL : http://www.educationworld.com/a_lesson/social-justice-activities-students.shtml

Six Elements of Social Justice Curriculum Design for Elementary Education - URL :
http://www.usingtheirwords.org/6elements/

Social justice in the classroom - http://www.engl.niu.edu/audience/Social%20Justice%20in%20the%20Classroom.pdf

Social justice project in the classroom - URL : https://www.edutopia.org/blog/social-justice-projects-in-classroom-michael-hernandez

Critique de la pédagogie pour la justice sociale :

Why are school brainwaching your children - URL : http://www.macleans.ca/news/canada/why-are-schools-brainwashing-our-children/

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1114