vendredi, 28 juillet 2017|

6 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Vive le numérique ! (accord entre l’EN et ... Microsoft)

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   5 commentaire(s)

J’ai pris connaissance connaissance avec consternation de l’accord passé hier, 30 novembre 2015, entre le ministère de l’Éducation Nationale et la société Microsoft sur le numérique à l’école.

Le contenu de cet accord ne laisse aucun doute : il s’agit bien d’une mise sous tutelle de l’EN par Microsoft.

Le descriptif des 5 axes clés est clair.

1. L’accord engage les 2 parties dans une démarche visant à l’adhésion à une
« Charte de confiance » qui n’est pas encore rédigée...
Comment un ministre peut-il s’engager sur un texte qui n’existe pas ? Pourquoi y aurait-il besoin d’une charte de confiance ? Qui est visé ? Quel besoin d’une telle charte si ce n’est pour prouver que les produits Microsoft n’inspirent aucune confiance !

2. L’accompagnement et la formation des acteurs du Plan Numérique à l’École utilisant les technologies Microsoft, des cadres aux enseignants. Là, on a bien la dimension de mise sous tutelle, c’est écrit.

3. La mise à disposition de solutions pour une utilisation pertinente, facile et optimale des équipements mobiles. Ici, c’est un peu plus opaque. En fait Microsoft a, sur les bras, beaucoup de matériel invendu en matière d’équipements mobiles au vu du retard technologique accumulé : il fallait bien lui trouver un débouché ! Et puis, donner l’habitude aux élèves d’utiliser ces produits permettra sans doute d’en vendre d’autres... business is business. Cerise sur le gâteau : les établissements pourront confier leurs données au cloud de Microsoft ! Bonjour la confiance...

4. Une expérimentation pour l’apprentissage du code à l’école. Là, c’est carrément ridicule. Le code, chez microsoft, c’est top secret. Alors on va apprendre aux élèves à coder en visual basic ? De qui se moque-t-on. Quel gogo peut bien signer un accord pareil ?

5. Une aide de Microsoft aux acteurs français de l’e-Éducation. Le verrou du système est là. Obliger les éditeurs français à passer par du Microsoft-compatible exclusif afin d’empêcher d’utiliser tout autre système d’exploitation.

Il y aurait encore beaucoup à dire. Par exemple, une question. Qui va payer des ordinateurs tout neufs dans toutes les écoles, dans tous les collèges, dans tous les lycées , etc pour permettre l’installation du Windows 10, le système d’exploitation OFFICIELLEMENT espion de la société de Redmond ? Ou encore ?
Microsoft ne paie pas d’impôts en France. Mais cet accord met en danger toutes les petites entreprises qui se sont créées autour du logiciel libre. Il y a une logique là-dedans ?

Bruno Desroches

5 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1084