jeudi, 23 mars 2017|

61 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Classification des courants pédagogiques

   Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   3 commentaire(s)

Lorsque l’on regarde les cours de pédagogie dans les pays de langues ibériques, ils s’appuient souvent sur la classification suivante des pédagogies basées sur une distinction entre pédagogies libérales et pédagogies progressistes. Dans ce cadre, la pédagogie de Paulo Freire occupe une place tout à fait à part dans l’histoire de la pédagogie tant par ses finalités que par son approche. Sa finalité est la transformation sociale. Son approche consiste à prendre en compte les conditions de vie des opprimés et à procéder par le dialogue pour amener à un changement de conscience. Le dialogue est la condition de possibilité d’une relation éducative démocratique et de l’exercice critique de la pensée. L’approche de prise en compte du vécu et par groupe de discussion présente une grande proximité avec la pédagogie féministe. Une disposition des participants assis en cercle constitue souvent une illustration de cette approche pédagogique.

Classification d’après Roberto Ferreira dos Santos (Education publique du Brésil)

A- Les pédagogies libérales

1- Tendance libérale traditionnelle  :

Rôle de l’école : Préparation intellectuelle et morale des élèves pour assumer son rôle dans la société.

Contenus : Les connaissances et les valeurs sociales accumulés à travers le temps et regardés parfois comme des valeurs absolues.

Méthodes : exposition et démonstration verbale de la matière et/ou au moyens de modèles.

Relation enseignant et élève : autorité du professeur qui exige une attitude réceptive de l’élève.

Apprentissage : L’apprentissage est réceptif et mécanique, sans considération des caractéristiques propre à chaque âge.

Références : Dans les écoles où l’on adopte des philosophies humanistes, classiques ou scientifiques.

2- Tendance libérale rénovée :

Rôle de l’école : l’école doit faire acquérir les compétences nécessaires pour agir dans l’environnement social

Contenus : Ils sont établis à partir des expériences vécues par les élèves devant des situations problèmes.

Méthodes : Au moyen d’expérience, de recherche et de méthode de résolution de problèmes

Relation enseignant et élève : Le professeur est l’auxiliaire du développement libre de l’enfant.

L’apprentissage : Il est basé sur la motivation et la stimulation de problème. L’élève apprend en faisant.

Références : Montessori, Cousinet, Decroly, Dewey, Piaget…

3- Tendance libérale non-directive

Rôle de l’école : la formation d’attitudes

Contenus : Basé sur la recherche des connaissances par les élèves.

Méthode : basée sur la facilitation de l’apprentissage

Relation enseignant et élèves : Education centrée sur l’élève, le professeur doit garantir une climat de relation personnel et authentique, basé sur le respect

Apprendre : Apprendre c’est modifier ces perceptions de la réalité.

Références : Carl Rogers, Alexander Neil

4- Tendance libérale techniciste

Rôle de l’école : C’est de modeler le comportement humain à travers des techniques spécifiques

Contenus : Ce sont des informations ordonnées selon une séquence logique et psychologique

Méthode : Procédures et techniques pour la transmission et la réception d’informations.

Relation professeur et élève : C’est la relation objective par laquelle le professeur aux élèves et où les élèves doivent les fixer.

Apprentissage : Apprentissage basé sur la performance.

Références : Skinner, Gagné, Bloom.

B- Les tendances progressistes :

1- La tendance progressiste libératrice :

Rôle de l’école : N’agit pas uniquement dans les écoles. Vise à amener les professeurs et les élèves à atteindre un niveau de conscience de la réalité dans lequel ils vivent dans la recherche de la transformation sociale.

Contenus : Thèmes générateurs tirés de la problématisation du quotidien des apprenants.

Méthode : Groupe de discussion

Relation enseignant et élève : la relation est d’égal à égal, horizontal.

Apprentissage : Valorisation de l’expérience sociale vécue comme base de la relation éducative. Résolution de situations-problèmes réelles.

Référence : Paulo Freire

2- Tendance progressiste libertaire :

Rôle de l’école : Transformation de la personnalité dans un sens libertaire et autogestionnaire.

Contenus : Des matières sont proposées, mais ne sont pas exigées.

Méthode : vie en groupe sous forme d’autogestion

Apprentissage : Primat mis sur la valorisation de la vie quotidienne, apprentissage informel dans le groupe.

Références : Lobrot, Freinet, Vasquez, Oury, Ferrer y Guardia

3- Tendance progressiste « Critico-social des contenus historico-critiques »
(en français : Socio-constructivisme)

Rôle de l’école : Diffusion de contenus

Contenus : Contenus culturels universaux qui sont acquis par l’humanité devant la réalité sociale.

Méthode : La méthode part d’une relation directe de l’expérience de l’élève confronté avec le savoir systématisé.

Relation enseignant et élèves : Rôle de l’élève comme participant et du professeur comme médiateur entre le savoir et l’élève.

Apprentissage : Basé sur des structures cognitives déjà structurées chez l’élève.

Références : Makarenko, B. Charlot, G.Snyders [souvent Vigotksy est ajouté à ce courant].

3 Messages

  • Classification des courants pédagogiques 18 septembre 2016 08:41, par Bernard Collot

    Je rajouterais deux tendances
    - Libérale-libertaire
    Les constructions cognitives s’effectuent dans la liberté d’action complète des élèves dans une organisation démocratique pré-établie et immuable : une assemblée fixe ou modifie les règles (ou lois), une autre assemblée sanctionne les dérogations aux règles (Conseil, de justice). Adultes, enfants et adolescents de l’école sont à égalité de droits et de pouvoirs.
    L’autonomie de l’école en exclut les parents ou toute autre personne.
    Référence : Daniel Greenberg, Peter Gray, dans une moindre mesure Neil.

    - Socio-libertaire
    Les constructions cognitives et sociales s’effectuent dans la même liberté complète des enfants et adolescents dans l’école mais l’auto-organisation interne qui permet cette liberté dépend seulement des dysfonctionnements à rétablir (et non pas à la simple application de règles) et il n’y a pas de sanctions.
    D’autre part l’école appartient à la communauté territoriale dans laquelle elle est incluse et c’est l’ensemble de cette communauté qui participe à l’élaboration des stratégies permettant sa vie, son amélioration...
    L’école reste autonome dans l’organisation de sa vie et de son activité mais elle reste ouverte à l’ensemble des parents et de la population qui peuvent en bénéficier eux aussi.
    Référence : école du 3ème type.

    repondre message

  • Classification des courants pédagogiques 20 septembre 2016 10:26, par Bernard Collot

    " l’auto-organisation interne qui permet cette liberté dépend seulement des dysfonctionnements à rétablir (et non pas à la simple application de règles pré-établies) et il n’y a pas de sanctions".
    Ce qui veut dire que la construction de LEUR démocratie appartient en permanence au collectif des élèves et n’est pas la reproduction d’un modèle.

    repondre message

  • Classification des courants pédagogiques 26 septembre 2016 15:18, par Jean-Charles Royer

    classification éclairante ; chacun se retrouvera ici et là, et se posera des questions sur la cohérence de ses engagements ; pour ma part, je me retrouve à la fois dans le "libéral rénové" et le "social-constructivisme" (je milite au GFEN depuis longtemps). Tensions ? Contradictions ? Hésitations idéologiques ? Mais aussi : comment les conditions mêmes du travail (les effectifs, mesure de performance, individualisation, etc.) contraignent fortement les options pédagogiques, parfois inconsciemment. En tout cas, merci Irène pour tous ces articles stimulants.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1008