samedi, 16 décembre 2017|

15 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Chronique de la laïcité sélective : Microsoft entre dans la bergerie

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Flippant l’accord microsoft/éducation nationale.

Pourtant je trouvais le slogan des défenseurs des logiciels et systèmes libres très convaincant : "Linux, il y a moins bien mais c’est plus cher".

http://www.humanite.fr/microsoft-fa...

Arf. Les formateurs de Bill Gates vont même proposer aux enseignants des ateliers de "conduite du changement". L’intitulé devrait nous inquiéter pas seulement pour sa terminologie qui emprunte au jargon scientologue mais aussi parce qu’il place le producteur de systèmes et logiciels bidons vendus à prix d’or comme un acteur de la formation des enseignants en France.

Ce qui est dramatique c’est que le principe de laïcité n’est plus une logique de protection des enfants contre des intérêts privés et extérieurs (religieux et commerciaux) à l’école mais juste un mécanisme débilisant et froid de repérage de filles voilées et des dérives comportementales des mahométans de banlieue. Les regards laïcs étant braqués avec obsession sur les jeunes islamistes potentiels qui se cachent derrière la jeunesse issue de l’immigration coloniale et de la classe ouvrière, les géants de l’industrie numérique avec l’aval de nos chefs peuvent se promener tranquillement au milieu de nos élèves et distiller leur propagande commerciale derrière les paravents de la nécessaire adaptabilité numérique et du progressisme technique.

Pfff... tout ça pour quoi ? 13 millions d’euros. Ramenés à mes revenus d’enseignants ça représente quoi pour Microsoft 1,30€ ? 2,10€ ? 3,50€ grand max ? Bah pour un effort financier qui représenterait pour moi au mieux le prix d’un café au pire celui d’un coca notre gauche minable cède à ce trust géant une masse considérable de temps de cerveau disponible des enfants de la nation pour les 5 prochaines années, et avec un marché au taux de croissance estimé par les experts capitalistes de plus de 1500% vous imaginez bien que le trust informatique usera de tous ses charmes pour prolonger une idylle aussi prometteuse et si peu coûteuse.

Bon pour les naïfs qui s’imaginent que des vautours seraient capables de cesser d’eux-mêmes de déchiqueter un cadavre encore plein de viande, je rappelle que lorsque l’État français avait cédé TF1 à Bouygues, la concession était de 10 ans et que si le bétonneur ne respectait pas ses engagements parmi lesquels la participation à l’élévation du niveau de culture de la population en général et de la jeunesse en particulier (avec et je n’invente rien des promesses d’émissions pour améliorer l’orthographe et un grand opéra en prime time par semaine) cette main mise lui serait retirée... et c’était il y a 30 ans.

Lafontaine l’aurait dit mieux que moi : "Forts avec les faibles (les jeunes issus des classes populaires et/ou de l’immigration), faibles avec les forts (Microsoft, Apple, les Qataris).

PS : à celles et ceux qui imaginent que je délire sur les promesses de Bouygues concernant TF1 (si, si avouez, moi même si on m’avait dit que TF1 s’était engagé à être une grande chaîne culturelle, je vous aurais ri au nez), je les renvoie à ce documentaire de Pierre Carles "Fin de concession". D’ailleurs qui était le coach de Bouygues et son équipe tenus de défendre son projet face à l’Etat ? Ça ne s’invente pas, c’était... Bernard Tapie.

http://www.lesmutins.org/Fin-de-concession.html

PS-bis : il y 2 ans déjà TOTAL finançait la réforme (entendez méforme) des rythmes éducatifs à hauteur de 4 millions d’€. Là c’est même pas le prix du café, à peine celui du morceau de sucre qui l’accompagne pour ce pollueur.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152