samedi, 19 août 2017|

12 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

CNT-STE 35 Communiqué de presse Repression

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

COMMUNIQUÉ DU SYNDICAT DES TRAVAILLEUR-EUSES DE L’ÉDUCATION – 35

Notre organisation syndicale, la CNT Éducation 35, est révoltée par la politique ultra-autoritaire de la Présidence de l’Université de Rennes 2.
Déjà l’année dernière, notre section syndicale sur le campus, la CNT-FAU, avait été expulsée de son local. En parallèle la Présidence a cherché à passer en force sur le dossier de la fusion de Rennes 1 et Rennes 2, fusion pourtant décriée par la quasi totalité des organisations syndicales des deux universités (CGT, CNT, FO, FSU, SLB, Solidaires étudiant.e.s, UNEF). Aujourd’hui la présidence ne recule devant rien et refuse le droit de diffuser des tracts, faire signer des pétitions et de tenir des tables d’info sur le campus, au mépris des libertés les plus élémentaires ! Il semblerait que quelques organisations syndicales disposeraient encore de ce droit, bien qu’à des conditions inacceptables : demande préliminaire de plusieurs semaines et autorisation formelle de la présidence. Le RUSF et la CNT ont été plusieurs fois attaqués par des vigiles lors de diffusions de tracts ou de tenues de tables de presse (menaces, sarcasmes, prises de photo des militant.e.s). Des militant.e.s syndicaux ou politiques sont pris.e.s à partie dès qu’ils/elles croisent des vigiles. L’ancien président (démissionnaire...) a été jusqu’à faire intervenir la police sur le campus pour expulser des étudiant.e.s qui diffusaient des tracts devant la BU !

La CNT Éducation 35 soutient les étudiant.e.s et travailleur.se.s de Rennes 2 dans leur lutte pour la liberté l’expression. C’est pourquoi elle réclame immédiatement :
• le respect des droits et libertés syndicales
• l’arrêt immédiat des menaces à l’encontre des militant.e.s
• l’arrêt des pratiques autoritaires de la présidence, et de la politique de la peur
• l’accès à des locaux et à des panneaux d’affichage et le droit d’informer les étudiant.e.s par le biais de tracts ou de tables de presse sur le campus, quelle que soit l’organisation, pourvu qu’elle ne défende pas des idées fascistes, racistes, homophobes ou sexistes
• le droit pour n’importe quel.le étudiant.e, même non organisé.e, de diffuser ses idées par le biais de tracts ou de table d’information tant qu’elles ne sont pas discriminatoires

LA NOUVELLE PRÉSIDENCE S’INSCRIRA-T-ELLE DANS LA CONTINUITÉ DE CETTE RÉPRESSION ET DE CETTE CENSURE ?

CP Repression

PDF - 106.8 ko
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1086