samedi, 25 mars 2017|

17 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Belote, rebelote, carte scolaire ... et mur de ciment

   Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Les pavillons résidentiels de la la commune de Bures-sur-Yvette jouxtent le collège des Ulis et sont séparés de la commune des Ulis par un mur de ciment : tout un programme de ségrégation urbaine et sociale...

Le Ministère, selon Libération et le Monde, réfléchit (!) à des mesures concrètes (!) visant à lutter contre la ségrégation scolaire (!) On n’y croit pas du tout, pas plus qu’on croit à l’adjectif "socialiste" de l’acronyme PS... Mais je voudrais en profiter pour donner ici un petit article publié dans le numéro 27 de N’autre école (p.9) et modifié en 2015 sur le site de Sud éducation 91

************************************************************************

Quand j’arrive le matin au collège Aimé Césaire des Ulis qui est en REP, il y a foule d’élèves aux arrêts de bus qui se trouvent à proximité … et je n’en reconnais aucun !

Et pour cause, ces élèves habitent à Bures-sur-Yvette à quelques centaines de mètres de mon établissement mais sont inscrits au collège de secteur de la Guyonnerie (Bures) à 3 ou 4 km de chez eux : cela s’appelle la carte scolaire.

Quand la ville nouvelle des Ulis est sorti ex-nihilo de ce plateau de l’Essonne qui domine la vallée de Chevreuse, elle a été découpée au scalpel en suivant les frontières communales. A Bures et à Orsay, les communes qui jouxtent les Ulis, les logements sociaux ne dépassent pas 10 % du parc résidentiel. Aux Ulis, 50 % de logements sociaux, des cités, de petits immeubles HLM (les tours ont été partiellement démolies) et toute la palette de l’habitat urbain avec ses immeubles de différents standing.

Les deux populations scolaires ne se croisent qu’au centre commercial… et des familles des Ulis cherchent chaque année à partir dans les collèges alentours. A de rares exceptions près, c’est la même histoire (et la même géographie) qui se répète dans les établissements scolaires qui relèvent de l’éducation prioritaire. Pour les Ulis, il y a peu de chance que le jeu soit rebattu différemment.

François Spinner,
collège Aimé Césaire, Les Ulis

Le collège Aimé Césaire à la frontière des Ulis et de Bures (91)

Les pavillons résidentiels sont à l’ouest (à gauche sur la capture d’écran) derrière un mur de ciment sur la commune de Bures-sur-Yvette : les collégiens de Bures vont dans un collège situé à plusieurs kilomètres...

.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1008