vendredi, 21 juillet 2017|

8 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

À propos du logiciel Elsa (AFL)

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   3 commentaire(s)

Vieux « militant pédagogique », j’ai participé à la naissance de l’AFL, au développement des « Bibliothèques- Centre Documentaire » à la promotion de la littérature jeunesse, à la réflexion sur « Acte Lexique » qui a tout naturellement débouché sur la production de logiciels. J’ai connu leur usage, aussi bien dans les « classes lecture » (Bessèges puis Villeneuve de Grenoble) que dans la vie associative : ELMO 0 à la Maison de la Promotion Sociale de Grenoble, ELMO aux « vacances lecture » de la ville d’Echirolles, ELMO à la bibliothèque coopérative de mon village.

Je n’ai pas réussi à intéresser les enseignants du primaire de ce village mais j’ai eu plus de succès au collège où le Conseil d’Administration m’avait accueilli en tant que « Monsieur Lecture ». Les profs subissaient mon discours (« tous prof de français »…) mais se déchargeaient sur le Centre Documentaire pour gérer le nouveau logiciel « en libre accès » et donc sans réel effet sur les élèves en ayant le plus besoin.

ELSA première formule en usage au collège me semblait à la fois très intéressant et déjà trop sophistiqué pour mes faibles compétences. Mais on n’arrête pas le progrès, et les chercheurs de l’AFL ont persévéré dans le perfectionnement. Quand IDEOGRAPHIX est apparu, et que j’ai constaté l’enthousiasme de divers ami-e-s, je me suis réjoui car j’avais bien espoir de voir mes petits -enfants bénéficier de ce nouvel outil…

Ces enfants (adoptés et ayant nécessairement connu les traumatismes qu’on imagine) ont tous deux (sans liens familiaux) été déclarés sévèrement dyslexiques dès le CP. Je ne pouvais agir que pendant les vacances. IDEOGRAPHIX s’est avéré, hélas, d’un usage trop compliqué pour moi et pour eux… J’ai donc pu observer, impuissant, à la fabrication, par l’école, de ce handicap... Le temps a passé. L’aîné est devenu super lecteur. La petite a traîné de très grosses difficultés jusqu’aujourd’hui, au CM2. Sans grand espoir, je l’ai récemment abonnée à ELSA en ligne…

ET, TRIOMPHE DU PROGRES et de la persévérance de l’AFL : Angela utilise ELSA, sans aucune aide et d’une manière volontaire et joyeuse. Je viens de constater, au cours des vacances de Noël 2016, ses performances remarquables (saluées par le logiciel). Il m’est donc possible de dire que ce logiciel tient ses promesses techniques, qu’il rend effectivement l’utilisateur autonome et le préserve des adultes et de leur manie de contrôle permanent. De plus, Angela reprend confiance (ce que son école très traditionnelle a détruit pendant des années, alors que l’école maternelle saluait ses qualités !).

Raymond Millot 1er janvier 2007

Voir le site : http://www.elsa-afl.com/

3 Messages

  • À propos du logiciel Elsa (AFL) 8 janvier 09:44, par Bernard Collot

    J’ai été un des premiers utilisateurs de elmo0, à l’époque c’était je ne sais plus combien de cassettes qu’il fallait mettre dans les TO7 ! Je confirme ce que dit Raymond, il m’avait été très utile, non pas pour que les enfants apprennent à lire (nous étions déjà dans la situation d’une école du 3ème type) mais pour débloquer les enfants venant d’une autre école et qui avaient "appris" (ils croyaient avoir appris) par une "méthode" et ses manuels. Elmo0 leur permettait de casser le fonctionnement de l’acte de lecture qu’on leur avait imposé et dans lequel ils étaient englués et de lire en se créant d’autres repères que ceux du parcours linéaire de la transformation de signes en sons nécessitant ensuite au cerveau de réajuster tous ces sons pour en retrouver un sens oral (et bien d’autres choses encore)

    Au passage, j’étais à l’époque impressionné par l’incroyable capacité de travail des camarades de l’AFL et l’investissement personnel qu’ils y consacraient.

    Au passage encore : Raymond cite l’école de La Villeneuve de Grenoble qui a été une étonnante expérience qu’on peut qualifier de révolutionnaire (elle le serait encore aujourd’hui) cassée ensuite par le changement politique de la ville de Grenoble et l’administration. Il me semble bien me souvenir que Raymond en avait été l’un des instigateurs. Il me semble qu’un ouvrage la relate mais je n’ai plus les références.

    repondre message

    • À propos du logiciel Elsa (AFL) 8 janvier 10:26, par Bernard Collot

      Au cas où je n’aurais pas été suffisamment compris, les camarades de l’AFL qui ont produit tous ces outils étaient des enseignants comme vous et moi !

      repondre message

  • À propos du logiciel Elsa (AFL) 8 janvier 11:16, par Bernard Collot

    Je reproduis ci-dessous le mess de Raymond qui donne les références des ouvrages à lire sur l’aventure de l’école de La Villeneuve :

    Oui, j’ai ( avec Rolande Millot )joué un rôle dans cette expérience « révolutionnaire » .Voici quelques références : Une voie communautaire (RR.Millot ed Casterman) Ecoles en rupture (sous ma direction ,éd.Syros) et « Apprendre autrement dans les écoles de la Villeneuve » (Ariane Béranger et Monique Eymard ed par la ville de Grenoble ) qui concernent les années 70/80 Le document à mes yeux le plus intéressant et relativement récent est « Vivre à l’école en citoyens « avec le collectif de l’école des Charmes (avec André et Ariane Béranger édition Voies Livre, puis ed RECIT) 97 , que tu peux lire (ci-joint ) puis en 2013 « Ecoles ouvertes –recherche action – société éducatrice » (brochure que Greg a commentée pour Q2C. éditée par l’AFL).

    Bien cordialement

    Raymond

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1084