mardi, 17 janvier 2017|

6 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

A l’école et dans la société : quelles classes ? Stage 26, 27 et 28 mars

   Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   1 commentaire(s)

Stage « Pédagogies alternatives et syndicalisme d’émancipation » 26, 27 et 28 mars 2015 - A l’école et dans la société : Quelles classes ?

Depuis quelques mois, un collectif d’animation travaille sur le nouveau stage (Pédagogies alternatives et syndicalisme d’émancipation), dans l’esprit de celui de l’an dernier. Voici une première présentation que nous allons préciser dans les semaines à venir. En attendant nous commençons à présenter le contenu de ce stage qui sera prolongé par une journée "publique" le samedi (tables rondes, rencontre avec des auteurs, salon du livre et des revues, forums, etc.).

Nous lançons donc un appel pour l’animation d’ateliers, de tables rondes ou simplement pour commencer à enregistrer les inscriptions...
A l’école et dans la société, quelles classes ? Combattre l’école inégalitaire pour s’affranchir des dominations

Afin de poursuivre, d’approfondir et d’élargir la dynamique collective initiée par le stage « Subvertir la pédagogie » de janvier 2014, la CNT-FTE, la CNT-SO, SUD Éducation, le GFEN Île de France, Questions de classe(s) et N’autre école (liste non définitive) renouvellent l’expérience en proposant un stage syndical sur temps de travail les jeudi 26 et vendredi 27 mars 2015 à la maison des syndicats de Créteil, qui sera prolongé par la première journée « Z.A.D. À l’école ! » consacrée aux luttes pour une éducation émancipatrice (salon, tables rondes, forums) le samedi 28 mars au CICP à Paris.

Lutter contre la logique inégalitaire de l’école capitaliste

Inégalités sociales, inégalités d’accès aux pratiques culturelles et inégalités scolaires sont étroitement liées : Elles se génèrent et s’amplifient réciproquement. La démarche de l’école « de la République » qui consiste à classer, à hiérarchiser et à trier les élèves afin de les faire entrer dans les cases du salariat est intrinsèquement inégalitaire. Elle est accentuée par la récente réforme des rythmes scolaires et la logique du socle commun, ainsi que par le recul de l’éducation populaire.

En posant la question « A l’école et dans la société, quelles classes ? », le stage a pour objectif d’inviter à réfléchir en quoi pédagogie et syndicalisme doivent permettre de « combattre l’école inégalitaire pour s’affranchir des dominations ». Il s’agira de construire ensemble des réponses aux problématiques suivantes : Comment remettre en question les hiérarchies qui marquent le milieu éducatif (adultes / enfants, parents / enseignant-e-s, hiérarchie institutionnelle, groupes sociaux et culturels minorisés...) ? Comment lutter contre les inégalités auxquelles nous faisons face dans notre quotidien (inégalités d’accès aux pratiques culturelles, inégalités économiques, sociales, territoriales, inégalités liées aux handicaps...) ?

Construire une école de la liberté

Aux antipodes des logiques scolaires actuelles qui visent à mettre les élèves en conformité avec l’ordre social établi, l’école doit montrer que la vie est une aventure qui reste à inventer. L’invitation à « créer pour exister » et la question de « créer sa place dans la société » sont des attitudes socialement marquées car très liées aux inégalités sociales d’accès à la culture. Une école émancipatrice est une école qui doit permettre à toutes et tous de développer sa créativité afin de construire son autonomie et de briser les déterminismes sociaux.

Dans le climat actuel de crise où l’on voudrait nous faire croire qu’« il n’y a pas d’alternative », nous devons faire vivre le projet d’une autre école pour une autre société et nous réapproprier concrètement la revendication de l’égalité afin d’empêcher sa récupération par les réactionnaires et les fascistes de tous poils. Dans une perspective plus large, le stage vise à mettre en débat les dimensions politiques des pratiques de classe et du travail d’éducateurs/trices dans lequel nous sommes engagé-es en confrontant le projet politique de l’école telle qu’elle est aujourd’hui au regard de celui de l’école émancipatrice que nous défendons.

Contenu et déroulement du stage (26 et 27 mars à la maison des syndicats de Créteil)

Comme l’année dernière, le stage reposera sur une alternance entre plénières et ateliers auto-organisés afin que les stagiaires soient aussi auteurs de ce stage.

Les contenus s’articuleront autour de trois niveaux de réflexion complémentaires afin de permettre à chacun-e, quel que soit son parcours (militant ou non militant) et quelles que soient ses attentes (outils pédagogiques, analyses théoriques...), de s’engager dans le combat collectif contre l’école inégalitaire.
 Une autre classe : Les pratiques alternatives concrètes dans la classe
 Une autre école : Les combats collectifs pour changer l’institution
 Une autre société : Décryptages théoriques et sociologiques des enjeux de la lutte

Interviendront lors des plénières :
 Le sociologue Choukri Ben Ayed dont les travaux portent sur les inégalités et les logiques de domination à l’école ;
 Les enseignants militants Noëlle de Smet et Jacques Cornet, auteurs de Enseigner pour émanciper, émanciper pour apprendre – Une autre conception du groupe classe (ESF éditeur, 2013).

Première journée « Z.A.D. À l’école ! » (samedi 28 mars au CICP, 21 rue Voltaire à Paris)

L’école est aussi une « zone à défendre ». Luttes sociales, éducatives et pédagogiques sont indissociables. Au programme de cette journée qui prolonge et élargit le stage : Salon des livres et des revues, forums et tables rondes, pour une éducation émancipatrice et une société égalitaire.

Interviendront lors des tables rondes : l’historienne Laurence De Cock, le sociologue Ugo Palheta... Liste non exhaustive !

Pour participer au stage : S’inscrire ET en informer sa hiérarchie

Afin de faciliter l’organisation du stage, l’inscription est obligatoire auprès du collectif d’animation en nous envoyant un mail à l’adresse : inscriptionstage chez pase.fr. Merci de préciser : Si vous avez des demandes relatives au contenu du stage ; Si vous avez une proposition d’atelier ; Si vous avez besoin d’un hébergement ; Si vous avez la possibilité d’héberger ; Si vous pensez venir le samedi.

Tous les salariés ont droit à 12 jours de formation syndicale par an. Pour les personnels de l’éducation nationale qui souhaitent participer à ce stage, il est impératif d’en faire la demande auprès de la hiérarchie avant le 26 février 2015.

Proposer un atelier et/ou un texte pour le cahier de stage ; Participer à l’organisation du stage

Si vous souhaitez proposer et animer un atelier, merci de faire parvenir au comité d’organisation un court texte de présentation (2000 à 4000 signes) en précisant les points suivants : Quel intitulé ? Pourquoi cet atelier (lien avec le thème du stage) ? Qui l’anime ? À qui est-il destiné ? Comment, sous quelle forme sera-t-il proposé ? Combien de temps nécessite-t-il ? Quel matériel et quels outils sont nécessaires à son organisation ?

Nous vous invitons également à nous transmettre une bibliographie (si vous le souhaitez. Sachant qu’un espace librairie est prévu, cela permettra aux stagiaire de se procurer des ouvrages en rapport avec l’atelier) et des textes à reproduire pour distribuer aux participants de l’atelier.

Pour proposer un atelier et/ou un texte à intégrer au cahier de stage, vous pouvez nous contacter à l’adresse : organisationstage chez pase.fr

Et toutes les bonnes volontés sont bienvenues au sein du collectif d’organisation afin que ce stage soit une expérience au moins aussi stimulante et enrichissante que l’a été le stage de 2014.

Pour toute information relative au contenu (évolutif) et aux aspects pratiques du stage : http://www.questionsdeclasses.org/pase/

1 Message

  • Bonjour,

    Pourriez vous m’adresser un programme détaillé des deux jours d’intervention ainsi que du samedi 28 mars. J’aimerais assister à des ateliers et interventions le vendredi 27 mars et venir au salon du samedi 28 mars. Merci de votre retour à ce sujet.
    Bien à vous.
    Aude Ghespière - Directrice adjointe Wi-School, Paris.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 956