mardi, 27 juin 2017|

6 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

8èmes rencontres nationales du GFEN

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Il reste encore des places !

Apprendre à l’école maternelle : un besoin à construire

Samedi 30 janvier 2016
Bourse du travail, Paris 10è

Télécharger le dépliant

S’inscrire

« L’apprentissage n’est valable que s’il devance le développement. Il suscite alors, fait naître toute une série de fonctions qui se trouvent au stade de la maturation, qui sont dans la zone de proche développement » (L.S. Vygotski, Pensée et langage, Editions Sociales, trad. franç. 1985, p. 275).

« Tant qu’il n’a pas été satisfait pour la première fois, le besoin ne connaît pas son objet, il lui faut encore le découvrir [...] Plus l’activité se développe, plus sa prémisse - le besoin - se transforme en résultat de l’activité » (A. Léontiev, Activité, conscience, personnalité, Ed. du Progrès, Moscou, 1975, trad. franç. 1984, p. 211-212).

Le développement de l’enfant, entre besoin et apprentissage... Ces deux auteurs nous montrent que l’apprentissage précède le développement et que l’activité provoque le besoin. Mais comment transposer ces conceptions psychologiques dans les pratiques éducatives et en particulier dans l’enseignement à l’école maternelle ? Il s’agit de prendre en compte les besoins du jeune enfant (affectifs, physiologiques, moteurs...), de s’adapter au rythme de sa maturation physique et cognitive tout en lui proposant des situations dans sa « zone de proche développement nbsp ; » pour le tirer vers le haut, l’élever, dans un climat de confiance dans lequel il osera prendre le risque d’explorer et de questionner le monde. Quel « milieu » d’apprentissage lui donner ? Ce concept est central dans la théorie vygotskienne comme source de contradictions qui peuvent aider le sujet à construire du développement. Les différents environnements familiaux, sociaux, scolaires ont toute leur part à prendre dans ce cheminement mais l’École, plus que les autres, peut être ce milieu où on apprend en sécurité.

Un certain nombre de questionnements se posent à tous les professionnels de l’école maternelle et au-delà, tout au long de la scolarité à tous les éducateurs. Comment concevoir et mener des situations éducatives qui prennent en compte le développement de l’enfant ? Peut-on, doit-on, accompagner les besoins du jeune enfant ou bien créer le besoin à l’école maternelle ? Comment faire apprendre et se développer tous le s jeunes enfants dans une école maternelle respectueuse des étapes de leur développement ? Comment créer les meilleures conditions pour apprendre ?

Au cours de ces Rencontres nationales, le GFEN propose un retour nécessaire sur ces questions avec Jean-Yves Rochex (Université Paris 8, laboratoire Circeft-Escol) qui mettra en résonance les théories du développement (Wallon, Vygotski) et les conceptions éducatives qui en découlent, tout en faisant état des recherches et débats actuels.

En déclinant des ateliers de réflexion et d’échanges sur la place du jeu ou la notion de bienveillance par exemple, le GFEN pose des « questions vives » qui traversent l’école maternelle aujourd’hui et tente des réponses avec des praticiens et des chercheurs qui apporteront des éclairages théoriques et permettront des échanges entre les participants.

Enfin, d’autres ateliers proposent des situations d’apprentissage et des témoignages en maternelle, dans différents domaine s disciplinaires et selon des principes didactiques et pédagogiques issus de nombreuses années de pratiques du GFEN.

Jean-Yves Rochex, ne peut tenir la conférence initialement prévue. Nous vous prions de nous excuser pour ce changement de programme de dernière minute et vous proposons l’intervention de :

Elisabeth Mourot, équipe ESCOL- CIRCEFT-Paris 8
"Des conceptions dans les pratiques éducatives à l’école maternelle comme milieu d’apprentissage. Qu’est-ce qui participe au désir d’apprendre ?"

Présentation des ateliers

Ateliers de réflexions et d’échanges autour de questions vives qui traversent l’école maternelle aujourd’hui

1- Bienveillance ou construction de l’égalité ? COMPLET< /font>
Christine Passerieux, formatrice d’enseignants, GFEN Paris

2- Concilier activité mathématique et construction des premiers nombres COMPLET
Joël Briand, maître de conférences en mathématiques à l’université de Bordeaux, ESPE d’Aquitaine

3 - A quelles conditions les activités motrices vécues en EPS permettent-elles d’apprendre et de penser ?
Patrick Lamouroux, professeur agrégé d’EPS, conseiller pédagogique départemental du Tarn, membre de l’AGEEM 81

4- En quoi le dessin d’observation permet-il de mieux comprendre le monde dès l’école maternelle ?
Jacqueline Bonnard, formatrice d’enseignants, GFEN 37 et Damien Sage, professeur des écoles, GFEN Paris

Ateliers de démarches et témoignages en maternelle autour de situations d’apprentissage

5- Le plurilinguisme à l’école maternelle : pour quo i f aire ?
Pistes et fragments de dispositifs pédagogiques à vivre pour penser ensemble les enjeux du plurilinguisme dès la maternelle.
Agnès Mignot, secteur Langues et Ghislaine Morant, GFEN 38

6- Comment structurer sa pensée en construisant le tableau à double entrée ?
Faire pour soi, confronter, élaborer : une démarche d’auto-socio-construction en maternelle.
Odette Bassis, GFEN IDF

7- Citron rouge... Couleurs et matières !
Souvent la peinture est abordée sous l’angle de la couleur. Une autre entrée... en matière, cette fois, est proposée. A travers cette exploration, une rupture s’opère dans la manière de peindre. La peinture, un défi dans les apprentissages ?
Sylviane Maillet, secteur Arts plastiques

8- « Je joue donc je pense » Des cartes (à jouer évidemment) COMPLET
« Apprendre en jouant », recommandent les nouveaux pro grammes de maternelle. Un atelier pour voir de près comment le jeu peut apprendre à penser.
Michel Baraër et Françoise Toanen, GFEN 35

9- Les rencontres, et après ?... Comment passer d’un évènement à une mise en chantier de pratiques
Nous proposons un atelier « extra-ordinaire » par lequel nous souhaitons profiter de la rencontre de nombreuses personnes à la Bourse du travail à Paris pour mettre en contact des personnes intéressées par l’idée de transposer en classe les démarches déjà vécues au GFEN. Comment passer de questionnements individuels à un chantier de travail collectif ?

Au cours de cet atelier, nous présenterons des chantiers commencés à Paris et à Besançon sur la découverte du monde des objets et les univers sonores.
Nous engagerons des échanges pour recueillir les questionnements de chacun dans le but de constituer des collectifs de travail et choisir des objets de travail à creuser ensemble dans l’année qui s’ouvre.
N’hésitez pas à en parler autour de vous pour que cet atelier réussisse à toucher de nombreuses personnes.

Groupe Maternelle, GFEN 25, GFEN Paris

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1080